Boire à la source de regards lumineux

Visiteuse solaire, visiteur lunaire, pousse étoilée de séquoia, mes gracieuses salutations ! 

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de partager avec toi une pioupioutade sur les inspirations de ma muse-dragonne. Comme tu l’auras remarqué de-ci de-là sur ce blog, j’accorde une importance toute particulière aux paires de lunettes que nous posons sur le monde.

Il est vrai que beaucoup de choses ne sont pas entre nos mains dans la grande aventure planétaire et que nous ne choisissons pas toujours les événements qui jonchent notre vie. Cependant, nous conservons une liberté essentielle : le regard que nous posons sur ce que nous vivons et la manière dont nous élaborons/nourrissons/sculptons notre relation au monde. C’est pourquoi, il me semble essentiel de définir avec soin les énergies, les personnes ou les astrographes qui viennent infuser notre quotidien et les pattes griffues (mais charmantes) de nos muses. 

Les charmantes pattes griffues de ma muse-dragonne

Voici donc, sans tergiverser davantage, quelques sources positives auxquelles je m’abreuve régulièrement de beauté créative, d’idées optimistes ou de perspectives-ouvreuses-de-portes-qui-n’existaient-pas-avant-dans-mon-univers. Pioche joyeusement dans ces multiples liens et fenêtres de la toile, si l’inspiration t’en dis !

Des artistes plurielles et inspirantes 

Aemarielle 

Je te parlerai en premier d’une artiste dont j’aime tout autant les illustrations et les thématiques de travail que la démarche généreuse et sincère sur les réseaux sociaux.  

Aemarielle a quitté son emploi salarié en 2020 pour lancer son activité artistique à plein temps. Sous son crayon trempé dans le lac aux merveilles fleurissent déesses, nymphes, créatures des bois, femmes fatales au sourire rouge ou au regard d’aube – ces archétypes du féminin inspirent et illuminent les murs et les autels secrets de celles et de ceux qui acquièrent l’une de ses œuvres.  

Aemarielle partage son processus créatif sur son blog et sur les réseaux et c’est un vrai moment de méditation de la regarder peindre ses aquarelles au fil d’une vidéo youtube. Son rayonnement à la fois puissant et serein fait de chacun de ses messages une perle positive qui illumine ma journée.

Cerise sur le gâteau, nous entrons dans les coulisses du métier d’artiste-auteur au travers de certaines de ses vidéos un peu plus techniques (dans lesquelles elle nous explique les étapes administratives qui jalonnent son activité). Pour celles et ceux qui n’osent pas se lancer ou doutent de leur légitimité, le partage d’expérience d’Aemarielle est une véritable invitation à plonger dans leur propre créativité ! 

Florieteller 

Florie Vine alias Florieteller est une artiste plurielle et mentor créative qui explore les possibles avec optimisme en mode slow et cosy, et le plus souvent une tasse de thé chaud à la main !  

Sur son site internet, Florie partage ses créations plastiques et littéraires (j’adore ses petites planètes à l’aquarelle et les instants saisonniers qu’elle capture en quelques traits). Elle nous propose également d’explorer des outils tels que le voyage créatif, le projet 24 saisons, ou encore le kit slow pour nous aider à revenir à l’instant présent. 

Et ce n’est pas fini puisque sur son blog, on trouve un contenu riche et varié composé d’articles, de Bulles Nomades ou encore de vidéos youtube, dans lesquels elle aborde des sujets tels que : comment développer sa créativité de manière authentique et ludique ? Comment adopter un mode de vie qui nous correspond, plus conscient et donc plus libre ? Comment gérer notre rapport au temps, à la simplicité ? Comment cultiver la gratitude et prendre le temps de s’émerveiller ? 

Des orientations de vie écologiques, communautaires, enthousiasmantes 

Je m’intéresse aux habitats alternatifs ; à visée écologique ; aux lieux originaux, créatifs ; qui s’inscrivent dans la nature ou dans une démarche de vie communautaire. Aussi, je grignote régulièrement des vidéos de ‘tiny houses on wheels/micromaisons sur roues‘ – ces habitations mobiles qui permettent à la fois une vie plus proche de la nature, une approche consciente des objets et de la consommation, de l’impact environnemental de notre mode de vie, et une exploration de nouvelles options (nomade, communautaire, off the grid) passionnantes.  

Living Big in a Tiny House 

Bien entendu, j’ai plongé la tête la première dans les vidéos (en langue anglaise) de Bryce Langston & Rasa Pescud de la chaîne youtube Living Big in a Tiny House qui sont superbement filmées et bourrées de détails ingénieux et d’humanité. En voici quelques-unes : 

Tiny house Livingston

Du côté français de la Tiny, on peut également suivre les pérégrinations de la chaîne youtube ‘Tiny house Livingston’. Vous pouvez avoir un rapide aperçu de l’ambiance à bord de la Tiny Livingston avec cette courte vidéo d’introduction : 

https://www.youtube.com/watch?v=hPp234v3cQ8

Les Cahutes

Histoire de faire d’une pierre deux coups, la chaîne Tiny house Livingston nous propose une interview de Thomas, le créateur des Cahutes, ces micro-maisons-caravanes de fabrication artisanale, écologique et homologuée en Europe : autonomie ; facilité de déplacement ; faible impact environnemental ; habitat modulable ; communauté de vie – un projet fascinant à découvrir ici : 

Sorcières et fées : plonger ses racines dans la magie de la nature et le retour au berceau créatif intérieur 

Maintenant que je t’ai inondé de délicieuses Tiny Houses en tous genre, chère visiteuse, vaillant visiteur, plongeons si tu le veux bien dans la sorcellerie préférée de ma muse-dragonne, celle qui fait frémir ses griffes et ses ailes, celle des Fées-Sorcières du monde moderne qui partagent, grâce aux réseaux sociaux, un je-ne-sais-quoi-ancestral de l’appel de la nature et des élans créatifs qui nous animent.

C’est toujours avec beaucoup d’émotion que je regarde les vlogs ou partages vidéos (en langue anglaise) de ces deux jeunes femmes, artistes et sorcières, qui très certainement courent avec les loups. Profondément connectées aux chants secrets de la nature, leur démarche de vie, leur lumière profonde et leur recherche de sens mise en application au quotidien est une véritable inspiration. 

Annabel Margaret

J’ai découvert Annabel Margaret grâce à Florieteller que j’évoquais plus haut : au travers de ses deux chaines, The Green Witch et Daughter of Old, Annabel partage son quotidien et sa relation aux plantes, aux saisons qui passent, dans des vidéos d’un esthétisme et d’une sérénité merveilleuse. Elle y transmet également quelques unes de ses recettes de sorcière verte, de cuisine et de médecine naturelle – c’est pour moi toujours apaisant et enracinant de déguster l’une de ses vidéos. 

Jonna Jinton

Découverte beaucoup plus récente, mais toute aussi envoûtante : Jonna Jinton est une artiste et photographe suédoise qui a tout quitté au début de sa vingtaine pour vivre dans un petit village au nord de la Suède. De la même manière qu’Annabel, ses vidéos, véritables bijoux visuels, nous permettent (à travers des lunettes en forme d’aurores boréales) de goûter une nouvelle fois à la force du monde naturelle et à celle du monde intérieur.

Mantras musicaux 

Pour rester dans la même veine ensorcelante, je terminerai cette pioupioutade par un mot sur les mantras musicaux : j’approfondis, dans ma pratique personnelle, les bienfaits des mantras chantés et dansés, ces boucles aux paroles sacrées, cheminements et cercles qui nettoient, relient, réenchantent, apaisent, revivifient.

Le mantra Gāyatrī provient du Rig-Veda, texte ancestral de l’Hindouisme. Il s’agit d’une invocation au soleil, et plus largement à la lumière de Ce Qui Est, l’Être divin, l’Existence qui illumine nos consciences. 

En voici les paroles (translittération du sanskrit) : 

Oṃ bhūr bhuvaḥ svaḥ 

tát savitúr váreṇyaṃ 

bhárgo devásya dhīmahi 

dhíyo yó naḥ pracodáyāt 

Chère pousse de séquoia, alors que tu t’élances vers les étoiles, je te laisse en compagnie de ces deux belles interprétations musicales du mantra Gāyatrī, chacune teintée de sa propre couleur invisible et savoureuse. 

Light of Your Grace – Sam Garett

Deva Premal et Miten with Manose : Gayathri mantra

Lumière sur ta soirée, 

Siècle 

4 commentaires sur “Boire à la source de regards lumineux

  1. Aemarielle dit :

    Merci pour ce magnifique article, ma chère Siècle. Je suis honorée d’en faire partie au milieu d’autant de merveilleuses personnes !

  2. Domi dit :

    J’ai enfin pris le temps de cheniller au milieu de toutes ces sources inspirantes. Du coup, j’ai pris une leçon d’aquarelle sur la chaine d’Aemarielle que je vais mettre de ce pas en application, et je me suis émerveillée des tiny houses, particulièrement la version française qui est à la fois vraiment tiny, esthétique, pratique. C’est très chouette tout ça, j’aime voir la créativité et la technicité se rejoindre pour du beau et du durable. Merci pour ces partages !

    • Siècle Vaëlban dit :

      Merci pour ton message, ma chère Domi. Je suis ravie que ces créatrices et créateurs du beau et de l’innovant t’émerveillent autant que moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.