The Heart Shaped Glasses Theory

 

hsgtoncemore

 

La théorie des lunettes en forme de coeur

 

Chaque matin, le soleil se lève et nous piochons dans le chapeau d’allégeance la paire de lunettes que nous porterons aujourd’hui. Il existe une multitude de paires de lunettes que nous sommes libres d’emprunter pour observer le monde. Des lunettes en forme de larme ou de nuage, des lunettes en forme d’étoile ou de clé, des lunettes en forme de pique, de carreau ou de trèfle. Chaque soir, le soleil se couche et nous ôtons nos lunettes, nous les reposons dans le chapeau d’allégeance avant de nous endormir.

Mais voilà, le petit pois de l’habitude s’est égaré dans nos rouages et la mécanique de notre chapeau bien-aimé déraille : à force de chausser nos lunettes au quotidien, le geste est devenu monotone, automatique, invisible. Il s’est effacé de notre mémoire. Nous avons laissé une vieille paire de lunettes s’incruster dans notre visage et nous sommes désormais incapables de la dissocier de notre regard.

Lorsque nous ouvrons les yeux, il n’y a plus de question à se poser devant le chapeau d’allégeance puisqu’il n’y a pas de chapeau ! Nous avons oublié l’existence du chapeau et des lunettes, nous avons oublié que nous avons le choix. Nos lunettes d’aujourd’hui sont devenues notre réalité. Nous percevons notre environnement et chaque événement de notre vie à travers les mêmes verres, jour après jour.

A l’instant où nous nous souviendrons que le chapeau d’allégeance existe, à la seconde où nous chausserons les lunettes de notre choix, nous aurons le pouvoir de transformer notre réalité. Et qui change sa réalité change le monde dans lequel il évolue.

 

universsigle

Siècle Vaëlban    universsigle

                                                                                                             universsigle