C’est quoi ce blog bizarre ?

 

dialogue1Vaëlban : Il va bien falloir répondre à cette question !

Siècle : J’y venais, justement. Ce blog, que je couve amoureusement depuis quelques mois, sera axé autour de la création, de l’acte créatif et des créateurs.

Vaëlban : Mais quelle drôle d’idée ! Pourquoi tu veux nous infliger un truc pareil ?

Siècle : Parce que le thème me botte ! Plus sérieusement, j’ai la conviction que le moteur créatif est un rouage central en matière de développement personnel. Et, ne nous le cachons pas, il s’agit d’un outil incomparable pour qui veut crocheter portes invisibles, fenêtres incolores et autres verrous énergétiques : ces jolies choses gluantes qui nous empêchent de regarder de l’autre côté du miroir.

Vaëlban : Eh bien, ma petite Siècle, si tu veux mon avis, il y en a des machins pas nets qui t’attendent de l’autre côté du miroir !

Siècle : Je ne te le fais pas dire.

Vaëlban : Bon, c’est bien beau tout ce blabla métaphorique, mais que va-t-il se passer (en vrai !) sur ce blog ?

Siècle : Je vais y poster des articles.

Vaëlban : Souvent ? Pas trop souvent quand même, hein ? °_°

Siècle : Aucune idée. Sur le conseil insistant du Dieu des Pious, je posterai de manière totalement spontanée et imprévisible. Mais tu n’es pas obligé de lire tous mes articles, tu sais !

Vaëlban : Spontanée et imprévisible, hein ? On en reparlera. Je vais me montrer grand seigneur et t’épargner pour cette fois-ci. Ils parleront de quoi, tes articles ?

Siècle : En fait, je vais m’intéresser à trois aspects différents de la création. Tout d’abord l’écriture, les histoires et les écrivains, avec un focus privilégié sur les littératures de l’Imaginaire. Ensuite, je parlerai de la création en général, élargie à de nombreux domaines : artistiques, manuels, intellectuels, etc…

Vaëlban : Et si on s’embête, on fait quoi ? La chenille ?

Siècle : C’est très difficile d’empêcher les gens de faire la chenille lorsqu’ils ont des paillettes plein les poches et qu’ils ne pensent qu’à s’en débarrasser. Je rappelle d’ailleurs aux chenillards de passage que je recrute pour le ménage après la fête ! Enfin, tout ça pour dire que dans un troisième temps, j’inviterai mes lecteurs à explorer la voie de l’émerveillement en ouvrant un Atelier de Sculpteurs de statue. Dans cet Atelier, on s’intéressera à l’expansion de la conscience, à la manière dont on peut transformer sa propre réalité et devenir créateur de soi-même.

Vaëlban : Carrément !

Siècle : Carrément. Il est spécialement pour toi ce topic. Ce ne sera pas du luxe !

Vaëlban : Dis tout de suite que ma conscience a la taille d’un petit pois ramolli ! Je te rappelle que c’est toi qui va blablater trois fois par mois pour nous offrir ta vision du monde sur un plateau d’argent. Alors, côté expansion de la conscience, hein, j’en connais qui feraient bien de balayer devant leur porte avant de venir titiller leur voisin !

Siècle : Déjà, les portes, c’est mon dada. Ensuite, ça ne va pas se passer exactement comme ça. C’est vrai que je vais aborder des sujets sur lesquels je réfléchis dans mes articles. Je ne peux décemment le nier. Mais :

1/Ce n’est que ma vision personnelle, totalement subjective, que chacun est libre de découper en petits morceaux, puis de passer au lance-flamme avant d’aller faire la sieste.
2/T’es pas obligé de lire, Vaëlban, tu peux fermer la page quand tu veux !
3/Je ne blablate pas, je babille, ce qui est beaucoup plus élégant.

Vaëlban : Hé, ne prends pas la mouche, je cherche juste à comprendre, moi… Donc, outre tes babillages, il y aura d’autres types d’articles sur ce blog ?

Siècle : Oui. Il y en aura deux. Je vais interviewer des gens stylés pour qu’on puisse emprunter leurs lunettes et méditer sur leur vision de la création. Et je vais mettre au point un Astrographe qui zoomera sur des créateurs que j’apprécie, leurs créatures et un tas d’outils créatifs à découvrir !

Vaëlban : Sympa…

Siècle : Tu te tiens à carreau, toi…^^

Vaëlban : Sans façon. On sait ce qui leur arrive aux personnages qui choisissent le carreau dans tes romans.

Siècle : Tsss, tsss, tsss, dire que je commençais presque à t’apprécier.

dialogue2

Vaëlban : Ne te fais pas trop d’illusions, va, c’est parce que je t’embête que tu ne parles pas dans le vide. Et puis, soyons sérieux deux minutes, il veut dire quoi le nom de ton blog ? Heart Shaped Glasses Theory… tu te prends pas un peu la tête, là ?

Siècle : C’est le sujet du prochain post, mon grand. Arrête de rouspéter et chausse tes lunettes !