Astrographe – Conversations avec Dieu

 

Hello hello, cher visiteur,

Que tes pensées soient rayonnantes et tes rêves délicieux !

 

Aujourd’hui, dans l’Astrographe du merveilleux, je voudrais te parler d’un ouvrage très spécial et qui tient lieu de livre de chevet à de nombreux troubadours sur la route de l’Univers.

Il s’agit de la trilogie de Neale Donald Walsch : Conversations avec Dieu. Cette trilogie aurait tout aussi bien pu s’intituler : Conversations avec la Source, Conversations avec la Vie, Conversations avec ma part divine ou encore Conversations avec l’Univers, mais au moment où Neale rédige son ouvrage, son référentiel principal est le prisme chrétien d’où l’utilisation du mot « Dieu ».

 

Conversations avec Dieu

Source

 

Cette trilogie se présente sous la forme d’un dialogue entre Neale et son interlocuteur divin, dialogue qui commence dans les conditions suivantes :

« Neale Donald Walsch approche la cinquantaine et fait le bilan de sa vie : il vient de perdre son travail, ses mariages se sont soldés par des échecs et sa santé est défaillante. Pris de colère, il écrit une lettre pleine de doutes à Dieu. Et là, le miracle se produit.  «Dieu» lui répond de façon claire et compréhensible. Un entretien qui durera plusieurs années, où les questions les plus intimes et les plus énigmatiques trouveront réponse : pourquoi suis-je si malheureux ? Pourquoi l’homme doit-il souffrir ? Qu’est-ce que le bien et le mal ?

Constitué de trois tomes indissociables, Conversations avec Dieu aborde des sujets essentiels comme l’amour, le bien et le mal, la sexualité, la politique, les guerres, l’éducation…, et éclaire d’un jour nouveau les injustices, les inégalités et les jeux de pouvoir qui divisent les hommes depuis la nuit des temps. »

Conversations avec Dieu n’est pas un ouvrage religieux, ou dogmatique. Au contraire, c’est un livre qui invite à se questionner, à rechercher sa propre vérité, un livre qui nous propose des éclairages époustouflants sur le sens de la vie, du monde, de ce que nous expérimentons et des raisons pour lesquelles nous choisissons de l’expérimenter. On peut, bien entendu, percevoir ce texte comme une réflexion à haute teneur spirituelle (ce qu’il est), mais aussi comme une paire de lunettes qui invite au cheminement personnel, à la découverte de soi. Une paire de lunettes qui nous interroge (pas toujours de manière agréable, mais toujours de manière renversante°_°) sur ce que nous vivons, ce que nous voulons vraiment et l’adéquation ou l’inadéquation (vis-à-vis de nous-même) avec laquelle nous menons notre vie.

Pour rédiger ce texte, Neale a recours à l’écriture automatique. Il pose une question. « Dieu » répond. J’imagine que ce processus peut te paraître déroutant, mon cher visiteur, un peu bizarre sur les bords même. Et pourtant. La voix de Neale n’est pas la même que celle de son interlocuteur, c’est clair comme ciel. Mais je t’invite à ne pas me croire sur parole et à te faire une idée par toi-même. Le jeu en vaut la chandelle, et plutôt mille fois qu’une.

 

D’une chandelle à l’autre…

Source

 

Voilà une petite liste des raisons pour lesquelles découvrir Conversations avec Dieu a été/est pour moi un cadeau méga-magique de l’Univers (merci Univers !^^) :

♥ – La voix de « Dieu » est fluide, limpide. Evidente. Elle résonne avec une justesse incroyable à mon oreille de chercheuse d’eau, elle « met en lumière » des intuitions que j’avais depuis longtemps avec une limpidité absolue. Et pourtant, on touche parfois à des concepts philosophico-métaphysiques de haute volée.

♥ – Les doutes, la colère, les souffrances exprimés par Neale débordent d’humanité, de l’envie de faire mieux, de trouver du sens, de combattre les injustices. Les épreuves qu’il rencontre ont un caractère universel. On s’y retrouve totalement. Et les réponses que propose Dieu ouvrent des portes pour vivre autrement, comprendre et transformer nos problèmes et en faire des flamants roses danseurs de flamenco, ou quelque chose dans ce goût-là. Comme j’aime à le répéter : ce n’est pas un problème, c’est une opportunité sacrément bien masquée.

♥ – Lire Conversations avec Dieu dès que je rencontre une question, un embranchement, une difficulté m’aide à me recentrer, à trouver l’apaisement, à me poser la question de ce que je veux vraiment, et à choisir, à m’aligner (voire me ré-ré-ré-ré-ré-ré-aligner) avec moi-même en conséquence.

♥ – Dans Conversations avec Dieu, l’Univers nous dit (je reformule l’idée ici) : « à chaque instant de ta vie, il t’appartient de poser ton allégeance, de piocher ta paire de lunettes, d’arroser et de planter la graine de « qui tu veux être », il t’appartient de choisir. Tout est entre tes mains. Et si tu veux aller à la rencontre de ta part divine, du toi véritable, il n’y a qu’une seule règle, il n’y a qu’une seule question à te poser, à chaque seconde : que ferait l’Amour, ici ? »

 

Oui, même les flamants roses dansent le flamenco !^^

Source

 

 Les questions abordées dans cette trilogie couvrent un vaste panel.

On commence par l’angle personnel, individuel même : pourquoi je souffre (physiquement, psychologiquement, spirituellement) ? Comment fonctionnent les relations humaines et pourquoi échouent-elles ou sont-elles cause de souffrance ? (c’est une question très importante pour Neale et on y reviendra plusieurs fois). Pourquoi je n’arrive pas à créer l’abondance financière que j’espère ?

Deuxième angle : on s’intéresse à des questions morales : le bien et le mal, la vie et la mort. A des questions sociales, politiques, économiques, écologiques, structurelles (dans le tome 2, « Dieu » répond concrètement à ces questions et propose des solutions pragmatiques aux maux de la société, c’est juste passionnant à lire).

Troisième angle  : on aborde la nature métaphysique de l’Univers (un sujet quelque peu vertigineux^^). Pourquoi sommes-nous là ? Que sommes-nous ? Quelle est la nature de ce qu’on appelle « Dieu » ou l’Univers ? Et comment fonctionne une société d’êtres hautement évolués ? (Ce que nous ne sommes pas. Nous sommes une société primitive au niveau de la conscience).

Dernier point, et je m’arrête là : le premier tome de cette trilogie compte 20 années bien sonnées et, pourtant, son contenu est tout à fait d’actualité. On parle aujourd’hui d’élargissement, de basculement, de grand changement, d’ascension, d’éveil de la conscience, et c’est bien à ce phénomène extraordinaire que cette trilogie se consacre.

 

+++

 

Si tu as envie d’en découvrir un peu plus sur le phénomène d’éveil de conscience, je te propose de regarder la vidéo-témoignage de Christophe Allain, clairvoyant et chercheur en Spiritualité ayant expérimenté un éveil de Kundalini/conscience et qui partage son expérience avec une clarté merveilleuse. Sans surprise, il y a des liens étroits entre ce qu’il nous raconte ici et l’ouvrage de Neale Donald Walsch. ;-)

 

Christophe Allain – Un éveil de conscience

Source

 

Lumière sur ta journée !

2 commentaires sur “Astrographe – Conversations avec Dieu

  1. Domi dit :

    Merci pour ce partage Siècle, c’est passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *